Retour à la liste

JEMEPPE S/S

Notre service encadre actuellement une centaine d'accueillantes d’enfants conventionnées et quelques co-accueillantes réparties par secteur géographique sur l’ensemble de la province de Namur.

L’accueillante est agréée pour l’accueil à son domicile de trois ou quatre enfants équivalent temps plein avec un maximum de cinq enfants présents simultanément.

L’accueillante s’engage à favoriser l’épanouissement de l’enfant en veillant au respect du rythme et en étant attentive au bien-être de chacun. Lorsque les parents reprennent l’enfant, elle les informe sur le déroulement de la journée (activité, repas, siestes, …). Elle les tient au courant de l’évolution de leur enfant (propreté, langage, développement psychomoteur, …).

L’encadrement est assuré par une assistante sociale, une psychomotricienne  et une psychologue. L’assistante sociale rend régulièrement visite aux accueillantes qui acceptent les rencontres aussi souvent qu’il est nécessaire. L’assistante sociale devra alors voir les enfants.

L’accueillante doit permettre à l’assistante sociale la visite des endroits accessibles aux enfants. L’assistante sociale, lors de ces visites, guidera l’accueillante dans son travail quotidien avec les enfants et l’aidera dans ses relations avec les parents.

L’accueillante bénéficie d’une formation continuée sous forme de réunions en soirée et/ou en journée. Les coordinateurs-accueils de l’ONE sont chargés de procéder à une évaluation régulière des conditions d’accueil, portant notamment sur l’épanouissement physique, psychique et social des enfants, en tenant compte de l’attente des parents.

Dans l’exercice de sa mission, l’ONE considère les parents comme des partenaires.

Dans toutes les hypothèses susceptibles d’entraîner un retrait d’autorisation ou d’agrément, l’ONE procède à une enquête auprès des parents et les tient informés de toutes les décisions prises à cet égard.

A partir du 01 avril 2003, tout(e)s les accueillant(e)s d’enfants (anciennement appelées gardiennes encadrées) ont une protection sociale propre. A partir de ce moment-là, ils/elles sont couvert(e)s contre la maladie, l’incapacité de travail, les maladies professionnelles et les accidents du travail, ont droit aux allocations familiales et peuvent ouvrir un droit à la pension. En outre, une indemnité leur est payée lorsque des enfants inscrits sont absents pour des raisons indépendantes de la volonté de l’accueillant(e).

Ce statut est défini par l’arrêté du 27 février 2003 portant réglementation générale des milieux d’accueil (Moniteur Belge du 21 mai 2003).

Tout autre renseignement peut être obtenu auprès de notre service au 081/40.91.60.

Galerie photo